Quels sont les besoins du marché ?
Les industries de la santé animale s’engagent fortement dans la Recherche
8 à 12 ans sont nécessaires pour le développement d’un médicament vétérinaire
les médicaments vétérinaires sont soumis à une autorisation de mise sur le marché
De nombreux contrôles pour une production encadrée et évaluée
Communication et publicité – Distribution – Prescription et traçabilité des médicaments vétérinaires
Surveiller les effets indésirables grâce à la pharmacovigilance

Les besoins du marché

Les besoins du marché

Les besoins en médicaments vétérinaires

 

Les besoins en médicaments vétérinaires sont anciens. Car, de tout temps, dès les débuts de la domestication des animaux d’élevage ou de compagnie, l’homme a eu le besoin de les protéger des maladies et de les soigner lorsqu’ils étaient malades.

Aujourd’hui, avec la mondialisation et les mouvements d’animaux, avec une augmentation de la proximité de l’homme et de l’animal dû à l’urbanisation croissante, avec les changements climatiques, il est nécessaire de répondre rapidement aux maladies émergentes et d’apporter des solutions thérapeutiques aux vétérinaires pour assurer la santé animale. Pour ce faire, les industries du médicament et du réactif vétérinaire investissent dans la recherche et l’innovation, dans la prévention et le diagnostic rapide. Elles ont pour objectif d’assurer la sécurité sanitaire et alimentaire, le bien-être des animaux et de maintenir la compétitivité de l’élevage.

 

Exemple : La recherche en galénique pour une meilleure observance

C’est pour répondre à ces besoins et faciliter l’administration des médicaments aux animaux de compagnie notamment que les industriels du médicament et réactif vétérinaires investissement fortement dans la recherche de nouvelles formes galéniques (formes d’administration) des médicaments. En effet, grâce à des formes appétentes, par exemple, l’animal va accepter plus facilement son traitement. Car la contention des animaux n’est pas toujours simple. L’appétence facilite les soins donnés par le propriétaire, et permet d’avoir une observance améliorée des traitements.

De même, les formulations longue-action ou rémanentes permettent d’espacer les administrations aux animaux, voire de traiter ou prévenir des maladies avec une seule prise.

 

Exemple : La vaccination et la prévention

La vaccination est un moyen de prévention indispensable contre certaines maladies infectieuses. Son bénéfice est double : elle permet de protéger l’animal vacciné mais aussi de protéger les animaux de son environnement. Le recours à la vaccination, lorsqu’il est possible pour la prévention de certaines maladies doit être encouragé pour les animaux d’élevage mais aussi pour les animaux de compagnie. C’est pour répondre à ces objectifs et ces besoins que la recherche dans le domaine de l’immunité est fortement développée dans les industries du médicament et du réactif vétérinaire.

 

Exemple : L’innovation en antibiothérapie

Les industries du médicament et réactif vétérinaires sont particulièrement engagées dans le développement de moyens de diagnostic rapide.

Le diagnostic clinique et la recherche du germe en cause dans la pathologie sont des éléments indispensables pour prescrire l’antibiotique approprié. Car l'incertitude diagnostique entre les infections bactériennes et virales, voire parasitaires, est un motif fréquent de prescriptions inutiles d'antibiotiques.

Ainsi, les prescriptions vétérinaires pourraient davantage cibler les pathologies pour une meilleure prise en charge de l’animal et une baisse de prescription d’antibiotiques.

 

Exemple : L'amélioration du confort ou du bien-être animal

Les industriels du médicament et réactif vétérinaires ont également orienté leur recherche ces dernières années vers l’amélioration du confort de l’animal.

Citons principalement les efforts de mise au point de médicaments nécessitant d’être administrés moins fréquemment, ou occasionnant moins d’effets secondaires, mieux adaptés à l’évolution des pathologies, voire encore répondant au souci croissant d’assurer aux animaux de meilleures conditions de vie (gériatrie des animaux de compagnie…). Les nouveaux médicaments gériatriques par exemple assurent à l’animal une vieillesse plus confortable.

La prise en compte de la douleur dans toutes les espèces animales a conduit au développement de nombreux analgésiques pour combattre aussi bien la douleur aiguë, comme lors d’une opération chirurgicale ou de la mise-bas, ou chronique comme la douleur arthrosique.

 

Le SIMV est membre de