Quels sont les besoins du marché ?
Les industries de la santé animale s’engagent fortement dans la Recherche
8 à 12 ans sont nécessaires pour le développement d’un médicament vétérinaire
les médicaments vétérinaires sont soumis à une autorisation de mise sur le marché
De nombreux contrôles pour une production encadrée et évaluée
Communication et publicité – Distribution – Prescription et traçabilité des médicaments vétérinaires
Surveiller les effets indésirables grâce à la pharmacovigilance

Le vétérinaire

Le vétérinaire

 

  • Le vétérinaire, acteur de la Santé animale

Le rôle du vétérinaire est de préserver la santé des animaux. Il est un acteur important dans la chaîne de valeur qui permet de préserver la santé animale.

 
Les bonnes pratiques :

La qualité du diagnostic puis de la prescription sont assurées par la formation initiale et la formation continue dont il faut saluer le haut niveau en France. Les guides sur le médicament vétérinaire sont de véritables référentiels qui permettent d’éclairer les praticiens sur les meilleures pratiques.

 
La bonne observance :

Les laboratoires du médicament vétérinaire ont mis à disposition des vétérinaires de nombreuses formes galéniques (formes pharmaceutiques) du principe actif. Le vétérinaire contribue alors à la bonne observance du traitement au travers de l’information du propriétaire et du choix de la forme d’administration appropriée à chaque animal.

 
La réactivité :

Le maillage territorial vétérinaire et la proximité avec les propriétaires qu’elle induit ont démontré son efficacité lors des dernières émergences comme pour la FCO.

Le couplage prescription délivrance permet la dispensation immédiate des médicaments, ce qui est un gage d’efficacité de ce système.

Le vétérinaire demeure un des piliers de la sécurisation de la filière au travers du système actuel de couplage prescription délivrance.

 
  • Le vétérinaire : vecteur de l’innovation

Le vétérinaire est le premier bénéficiaire de l’innovation. Cette innovation diagnostique, thérapeutique et préventive mise à la disposition des vétérinaires permet d’alimenter la pratique quotidienne : elle améliore le service médical rendu et permet de développer de nouvelles prises en charge thérapeutiques, et de nouveaux actes. Elle contribue donc significativement au développement de l’activité du cabinet vétérinaire. Le couplage prescription/délivrance est un support efficace de la diffusion de cette innovation. En effet, la prescription, puis la délivrance par le vétérinaire du médicament vétérinaire, assurent une continuité entre la mise à disposition de l’innovation par l’industrie et sa transmission au propriétaire de l’animal. A l’expertise lors de la prescription s’ajoute le conseil pour une bonne utilisation du médicament lors de la délivrance.

La France est aujourd’hui leader pour produire et diffuser l’innovation grâce à l’écosystème dans lequel interagissent des industriels, des académiques, des sites de production, des relais de formation continue, un maillage vétérinaire et une organisation sanitaire. Grâce à sa proximité avec les propriétaires d’animaux et la possibilité de délivrer les médicaments, le vétérinaire accompagne son acte d’une communication éthique sur le médicament et devient par conséquent le vecteur de la diffusion de l’innovation thérapeutique.

Le SIMV est membre de