Quels sont les besoins du marché ?
Les industries de la santé animale s’engagent fortement dans la Recherche
8 à 12 ans sont nécessaires pour le développement d’un médicament vétérinaire
les médicaments vétérinaires sont soumis à une autorisation de mise sur le marché
De nombreux contrôles pour une production encadrée et évaluée
Communication et publicité – Distribution – Prescription et traçabilité des médicaments vétérinaires
Surveiller les effets indésirables grâce à la pharmacovigilance

Informer les propriétaires d’animaux

Informer les propriétaires d’animaux

 

Faciliter la communication

Au même titre que pour les professionnels de la santé animale, les laboratoires du médicament vétérinaire contribuent à l’information des propriétaires d’animaux et des éleveurs. Là encore, des règles strictes de déontologie et d’éthique sont respectées pour préserver l’indépendance du prescripteur.

Cela n’empêche pas le laboratoire du médicament de concevoir des outils de communication permettant au vétérinaire d’appuyer ses propos en ce qui concerne les caractéristiques d’une maladie, le bon usage des médicaments et de favoriser la bonne observance du traitements prescrits.

Certaines informations sont également véhiculées par Internet, par des services téléphoniques, par la presse spécialisée grand public,... tout en restant dans un cadre légal et déontologique strict.
Cette communication respecte les dispositions spécifiques du " Guide des bonnes pratiques de communication en matière de médicament vétérinaire ", relatif à la communication sur Internet. Pour le grand public, l'accès au site est libre. Mais les médicaments prescrits sur ordonnances sont totalement exclus des pages publicitaires du site.

Au même titre qu'une campagne pour la vaccination de la grippe, ou contre le tabagisme en médecine humaine, les laboratoires du médicament vétérinaire mènent parfois des campagnes destinées au grand public. Il s’agit alors de sensibiliser les propriétaires d’animaux sur telle ou telle maladie ou problématique (hygiène, douleur, puces, vers...), sur l’importance de la prévention (vaccination, antiparasitaires,...) de façon à les inciter à en parler à leur vétérinaire.
Les médias utilisés sont variés (télévision, radio, affichage, presse grand public...) ou plus spécifiques au sein des cabinets vétérinaires (dépliants, affiches dans la salle d’attente,...). 
Le bien-être et la santé de chaque animal se trouve ainsi favorisé et augmenté.

Le SIMV est membre de