Quels sont les besoins du marché ?
Les industries de la santé animale s’engagent fortement dans la Recherche
8 à 12 ans sont nécessaires pour le développement d’un médicament vétérinaire
les médicaments vétérinaires sont soumis à une autorisation de mise sur le marché
De nombreux contrôles pour une production encadrée et évaluée
Communication et publicité – Distribution – Prescription et traçabilité des médicaments vétérinaires
Surveiller les effets indésirables grâce à la pharmacovigilance

Informer les professionnels de la santé animale

Informer les professionnels de la santé animale

 

Pour une meilleure connaissance du médicament vétérinaire

L’information sur le médicament vétérinaire dispensée par les laboratoires auprès des professionnels de la santé animale a plusieurs aspects. Au cours de la phase de lancement du médicament, il s’agit notamment de faire connaître ses caractéristiques telles que composition, indications, mode d’emploi. L’information ne s’arrête pas là et accompagne le médicament durant toute sa vie commerciale mais également tout au long de la vie de celui-ci. Des données nouvelles peuvent en effet apparaître, de nouvelles indications par exemple.

Les laboratoires du médicament vétérinaire participent également à la formation continue des professionnels de la santé animale.

Il peut s’agir de l’information assurée par leurs services techniques et commerciaux, via l’organisation de réunions interactives (conférences, symposia,...) et via la participation active à des manifestations scientifiques organisées par des organismes professionnels reconnus (SNGTV, AFVAC, AVEF[1]...), par des sociétés savantes (SFB, AFMVP,...), voire par des organisations inter-professionnelles.

Aujourd’hui, le vétérinaire se voit proposer des traitements de plus en plus techniques. L’information dispensée par l’industrie du médicament vétérinaire contribue à l’acquisition d’une expertise encore plus poussée, et à proposer des soins encore mieux adaptés aux besoins des animaux. 

Ces dernières années, nous avons assisté à une demande croissante d’informations techniques de la part des professionnels de la santé animale et en particulier des vétérinaires et de leurs assistantes. Des sites internet véhiculant de l’information technique, des applications smartphones et tablettes et des services structurés d’assistance téléphonique ont été créés afin de mieux répondre à ces attentes.

 

Une communication fondamentale

Cette communication est fondamentale,  car elle contribue à :
- l’efficacité du traitement (à la guérison de l’animal malade ou la protection des animaux sains), 
- la sécurité de l’animal lui-même mais aussi celle du consommateur,
- à la bonne observance du traitement.

La santé animale et plus généralement le bien-être animal, bénéficient largement des progrès thérapeutiques apportés par l’industrie du médicament vétérinaire.

L’information des professionnels de la santé animale vise à leur permettre de choisir de façon optimale les thérapeutiques les plus adaptées, avec le moins d’effets secondaires, pour une action la plus ciblée possible et la plus rapide. Elle contribue par là même au bien-être de l’animal.

 

Bonnes pratiques de communication

En plus des dispositions réglementaires, les laboratoires adhérents s’engagent à respecter les recommendations  du SIMV (Syndicat de l’Industrie du Médicament et réactif Vétérinaires) qui concernent leur communication produit. L’instruction des demandes s’effectue au sein d’un «observatoire de la publicité» selon trois étapes :
- recevabilité du cas, 
- examen des griefs par rapport aux textes juridiques et aux recommandations, 
- appréciation de la qualité de la réponse de la société concernée. 
Les observateurs sont «formés» six mois avant de devenir «titulaires» pour six autres mois et sont choisis par les adhérents eux-mêmes. Les recommandations qui en découlent sont rassemblées dans le «Guide des bonnes pratiques de communication en matière de médicament vétérinaire».
 




[1] SNGTV (Société Nationale Groupements Techniques Vétérinaires, AFVAC (Association Française des Vétérinaires pour Animaux de Compagnie), AVEP (Association Vétérinaire Equine Française)

 

Le SIMV est membre de