Quels sont les besoins du marché ?
Les industries de la santé animale s’engagent fortement dans la Recherche
8 à 12 ans sont nécessaires pour le développement d’un médicament vétérinaire
les médicaments vétérinaires sont soumis à une autorisation de mise sur le marché
De nombreux contrôles pour une production encadrée et évaluée
Communication et publicité – Distribution – Prescription et traçabilité des médicaments vétérinaires
Surveiller les effets indésirables grâce à la pharmacovigilance

Généralités

Généralités

 

  • De la molécule à la spécialité

Le développement est l’ensemble des travaux qui suivent la découverte d’une molécule pour la transformer en médicament consommable et commercialisable.

Autrement dit, le développement d’un médicament vétérinaire est un long chemin, depuis la molécule candidate jusqu’à la spécialité médicamenteuse mise à la disposition des vétérinaires. Ce développement obéit à des règles et bonnes pratiques strictes afin de garantir un produit de qualité, efficace et sûr.

 

  • Des préoccupations spécifiques au secteur vétérinaire

Le développement d’un médicament vétérinaire est parsemé d’obstacles propres à la médecine vétérinaire. Parmi les préoccupations spécifiques, nous pouvons retrouver la large diversité des espèces, des métabolismes et au sein d’une même espèce, des animaux de tailles et âges différents. Il existe également un nombre important de présentations médicamenteuses afin d’apporter un large arsenal thérapeutique aux vétérinaires et faciliter l’administration du médicament chez l’animal.

De plus, pour les animaux d’élevage destinés à être consommés ou produisant des aliments (viande, lait, œufs,…) un aspect essentiel supplémentaire tient à la protection de la santé du consommateur.

 

  • Les contraintes du développement

Le développement préclinique et clinique est long et coûteux. En effet, il fait l’objet d’une prise de risque importante pour le laboratoire dans la mesure où celui-ci n’est pas assuré, au début du développement, que le projet ira jusqu’à son terme.

Toutes les étapes du développement sont complexes, et chacune d’entre elles peut conduire à un résultat susceptible de contraindre le laboratoire à abandonner le développement du produit.

Chacune de ces étapes a un coût. En effet, en fonction du type de projet (destiné aux animaux de compagnie ou aux animaux de rente, nombre de pays de commercialisation, type de procédure d’enregistrement,…), le développement d’un médicament vétérinaire va de 1,5 à plusieurs dizaines de millions d’euros.

Le SIMV est membre de